COVID-19 : Quels impacts sur le marché de l’immobilier ?

 

L’économie française est mise à mal à cause de l’épidémie du coronavirus et le marché de l’immobilier n’est malheureusement pas épargné. Entre développement et inquiétude, quel est alors l’avenir du marché de l’immobilier ?

 

Le marché de l’immobilier, une valeur refuge face au coronavirus 

L’année 2020 devait s’inscrire dans la continuité de 2019. Les faibles taux de crédit immobilier devaient compenser en partie la hausse des prix des biens immobiliers. Nous avons dédié un article complet sur les tendances du marché immobilier en 2020. Tout était propice pour l’investissement immobilier !

Mais avec l’arrivée du coronavirus, toute l’économie française est touchée, et le marché de l’immobilier également. Il sera affecté mais peut-être pas autant qu’on l’imagine et bien moins que d’autres secteurs.

Depuis que le coronavirus s’est présenté, la Bourse a chuté considérablement. Dans un contexte d’instabilité, les investisseurs préfèrent se tourner vers des placements non risqués. L’immobilier est un secteur qui rassure ! Cette situation donne encore plus envie aux français d’investir et de se tourner vers ce marché.

De plus, pour limiter le ralentissement économique, les Banques Centrales ont tout intérêt à laisser les taux de crédit immobilier à un niveau attractif et avantageux pour les acquéreurs.

Face à cette crise du coronavirus qui entraîne une baisse des valeurs boursières et des taux de crédit attractifs, le marché de l’immobilier joue donc plus que jamais son rôle de valeur refuge.

 

Le marché de l’immobilier et le coronavirus, quelles conséquences ?

Le rôle des banques

Malgré des conditions d’emprunt propices, les banques continuent d’appliquer les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière qui leur demande d’être plus sélectives. Les établissements bancaires n’ont plus intérêt à octroyer des crédits immobiliers au-delà de 25 ans et doivent respecter un taux d’endettement de 33%. Bien que le marché de l’immobilier soit une valeur refuge, certains ménages pourraient être davantage pénalisés du fait de cette sélection accrue.

De plus, étant donné la situation actuelle, le marché français fonctionne au ralenti. Il faut s’attendre à ce que le traitement des dossiers par les banques soit limité et prenne plus de temps du fait des nombreux salariés absents.

Pour les personnes ayant déjà un prêt immobilier en cours, beaucoup s’interrogent. Comme l’ont fait nos voisins italiens, faut-il demander la suspension du remboursement de ses échéances ? En France la situation est différente car le gouvernement a annoncé le maintien des salaires. Il n’y a donc aucune raison de suspendre le remboursement des crédits. Le fait de repousser le paiement des échéances pourrait encore une fois allonger les délais dans le traitement des démarches et ralentir les nouvelles demandes de crédits. Ce qui n’est pas souhaitable si l’on veut que le marché de l’immobilier continue son développement face à cette crise.

Des projets immobiliers repoussés

Ce qui pourrait également ralentir le marché de l’immobilier en cette période de coronavirus : l’attitude des acquéreurs ou des vendeurs. Alors que le gouvernement a mis en place le confinement total de la population, acheteurs et vendeurs se posent la question, dois-je décaler mon projet immobilier à plus tard ?

Des visites annulées, des signatures repoussées, des projets retardés… En effet, cette situation rend difficile la concrétisation d’un achat ou d’une vente immobilière. Les personnes ne peuvent plus se déplacer pour aller effectuer une visite, pour aller demander un prêt ou même pour aller signer son acte notarié. Cela a donc des conséquences négatives sur le marché de l’immobilier !

 

Quelles solutions pour ne pas retarder son projet immobilier ? 

Pendant cette période de coronavirus, les contacts humains sont compliqués, cela peut donc vite devenir le parcours du combattant de réaliser son projet immobilier. Et pourtant, plusieurs solutions existent ! Depuis quelques années, les nouvelles technologies ont permis à Welmo de réinventer la vente immobilière en proposant des solutions innovantes. Vous n’êtes donc pas obligé de retarder votre projet immobilier, bien au contraire préparez-vous dès maintenant.

Marché de l'immobilier / Coronavirus

Vendeurs :

Tous nos rendez-vous sont effectués par téléphone. Nos experts en immobilier pourront effectuer une estimation précise de votre bien à vendre par visio-conférence.

Acheteurs : 

Nous avons observé une augmentation de 20% sur le nombre de visites virtuelles visionnées sur nos annonces immobilières depuis le début du mois. Grâce à la digitalisation, vous pouvez visiter les biens qui vous intéressent directement dans notre rubrique Annonces immobilières, de quoi vous projeter facilement !

Et ensuite ? 

Nos experts en immobilier accompagnent à distance vendeurs et acheteurs jusqu’à la fin de la vente immobilière. Les notaires ont dû eux aussi prendre leurs dispositions. Avec l’organisation de visioconférences, il sera possible pour vous, acheteurs et vendeurs, de signer électroniquement votre acte authentique. Alors renseignez-vous auprès de différents notaires, pour trouver celui qui vous permettra d’avancer le plus rapidement dans votre projet.