Accueil » Le métier » Mandataire immobilier indépendant : avantages et inconvénients du métier

Mandataire immobilier : avantages et inconvénients

Travailler avec un nouveau né

Découvrez l’ensemble des avantages et des inconvénients du métier de mandataire immobilier !

Se reconvertir en tant que mandataire immobilier indépendant est de plus en plus fréquent. Cette fonction peut, en effet, s’avérer particulièrement épanouissante. 

La profession présente un nombre d’avantages conséquents : rémunération attractive, grande autonomie, accessibilité, etc. Toutefois, il existe également quelques inconvénients dont il est important de prendre connaissance afin d’éviter tout impair.

Quel est le rôle du mandataire immobilier indépendant ?

Le rôle du mandataire immobilier est quasiment identique à celui de l’agent immobilier. L’expert intervient lors de la vente ou de la location d’un bien. Il sert d’intermédiaire entre un acheteur et un vendeur, ou un locataire un propriétaire bailleur. 

Au quotidien, il :

  • effectue des estimations immobilières ;
  • prospecte de nouveaux clients ;
  • rédige des annonces de biens ;
  • conseille et accompagne ses clients ;
  • réaliser les différentes formalités administratives afin de finaliser la transaction immobilière, etc. 

Toutefois, il existe une principale différence entre l’agence immobilière et le mandataire. En l’occurrence, le mandataire est un travailleur non salarié immatriculé au Registre spécial des Agents Commerciaux (RSAC) qui exerce pour le compte d’une agence immobilière ou d’un réseau d’agences. En tant que professionnel indépendant, il doit donc créer sa société

Notez également que le mandataire, contrairement à l’agent immobilier, ne dispose pas de la carte professionnelle (la carte T). Il ne peut donc pas rédiger de compromis ni de promesse de vente en son nom. Par la même occasion, il lui est impossible de récolter des fonds de la part de ses clients.

Les avantages et les inconvénients d’exercer en tant que mandataire immobilier

Exercer le métier de mandataire immobilier indépendant présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Voici lesquels.

Les avantages du métier

Une grande liberté au quotidien 

En tant qu’indépendant, le mandataire immobilier jouit d’une grande liberté dans l’exercice de ses fonctions. Il n’a pas de patron, gère son emploi du temps comme il le souhaite et peut même travailler depuis son domicile. Certes, il travaille pour le compte d’un mandant, mais il n’existe aucun lien de subordination entre lui et l’agence immobilière qui l’accueille.

Une rémunération attractive 

Le mandataire immobilier indépendant est le seul maître de sa rémunération. Plus il travaille, plus il signe de transactions immobilières et plus il peut profiter d’une rémunération attractive. En effet, la rémunération du mandataire est comprise entre 50 % et 80 % des commissions réalisées sur une vente immobilière. 

Une profession au sein de laquelle l’humain est important

En tant que mandataire immobilier, vous accompagnez quotidiennement des familles, des célibataires ou même des retraités à trouver le bien de leur rêve. Il s’agit, pour beaucoup, du projet de toute une vie, et vous êtes l’acteur qui allez les aider à le concrétiser. Si vous aimez le relationnel, si vous êtes empathique et que vous avez de la patience, ce métier vous comblera sans aucun doute.

Un métier accessible au plus grand nombre 

Pour devenir mandataire immobilier, vous n’avez besoin d’aucun diplôme spécifique. Ce métier est accessible au plus grand nombre. Certes, avoir une certaine expérience dans le domaine de l’immobilier, des finances ou du commerce pourra vous aider au quotidien. Toutefois, cela n’est pas un critère déterminant, et vous pouvez simplement faire le choix de vous former par le biais de formations indépendantes, ou par celles offertes par votre mandant.

La force du réseau

Si vous faites le choix d’intégrer un réseau d’agences immobilières, vous profitez de la notoriété de la structure. Vous pouvez, dès lors, partager vos annonces sur les plus importants portails d’annonces immobilières ou travailler avec des outils performants, par exemple. 

De la même manière, bon nombre de réseaux vous offrent la possibilité de suivre des formations initiales ou continues qui vous permettent de gagner en compétence et de booster votre carrière

En l’occurrence, chez Welmo, nous avons développé la Welmo Academy qui offre la possibilité à nos mandataires immobiliers d’aller encore plus loin dans l’exercice de leur fonction.

Les inconvénients du métier

L’obligation d’être rattaché à un mandant 

Le mandataire immobilier a l’obligation d’être rattaché à une agence immobilière ou à un réseau d’agences pour exercer. Avant même de créer votre structure, vous devez signer un contrat d’agent commercial avec votre mandant. De ce fait, vous n’agissez jamais en votre nom. Vous n’aurez donc pas votre propre clientèle et ne pourrez pas être titulaire d’un fonds de commerce. 

En intégrant une agence, il est possible que vous deviez vous conformer à sa politique commerciale. De la même manière, chaque mois, vous devez payer une commission à votre mandant pour les services qui vous sont offerts. 

L’absence de rémunération fixe et régulière 

S’il est vrai que le mandataire peut agir sur sa rémunération, cette dernière n’est jamais fixe. Contrairement aux salariés qui disposent chaque mois d’un bulletin de salaire et d’un revenu stable, en tant qu’indépendant, votre rémunération se limite aux transactions que vous signez. Il existe donc certaines fluctuations selon les mois. Votre rémunération peut même être égale à zéro si vous ne signez aucune transaction immobilière.

La complexité des statuts

Pour exercer, vous devez choisir un statut : salarié en portage salarial, gérant de société, auto-entrepreneur, etc. Chacun de ses statuts présente ses propres avantages, inconvénients et limites. Il est important de les étudier en amont afin d’opter pour le statut qui correspond le mieux à votre situation personnelle et professionnelle.

Une concurrence de plus en plus rude dans certaines villes

Le métier de mandataire immobilier affiche des atouts indéniables, et de plus en plus de Français se tournent vers cette fonction. Cette attractivité représente également davantage de concurrence. Dans certaines villes, en effet, il faut être capable d’avoir le discours juste et de faire preuve de ténacité tant les mandataires se font nombreux.

Comment devenir mandataire immobilier ?

Pour devenir mandataire immobilier, la première chose à faire est de trouver un mandant qui vous correspond. Puis vous devez choisir votre statut et vous inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) auprès du greffe du tribunal de commerce de votre lieu de résidence. 

Enfin, la dernière étape est de souscrire à une assurance professionnelle. Notez, par ailleurs, que si vous n’avez aucune expérience dans ce domaine, il est préférable de suivre une formation adaptée avant de vous lancer. Vous serez alors fin prêt à exercer votre nouveau métier.