Accueil » Combien gagne un agent immobilier ?

Quel est le salaire d'un agent immobilier ?

Si de nombreux propriétaires tentent de vendre leur bien immobilier par leurs propres moyens. 70% d’entre eux font finalement appel à un agent immobilier pour concrétiser leur vente. La profession d’agent immobilier est donc clé, pourtant ils pâtissent d’une mauvaise réputation et de « s’en mettre plein les poches ». Mais quel salaire touche réellement un agent immobilier ?

Il est difficile de donner un montant exact car le salaire d’un agent immobilier dépendra de plusieurs facteurs : son statut, le réseau ou l’agence pour lequel il/elle travaille et son expérience.

Combien gagne un agent immobilier salarié ?

Le salaire d’un agent immobilier salarié au sein d’une agence immobilière se compose d’un salaire fixe (généralement basé sur 13 mois) et de commissions sur les transactions immobilières qu’il réalise.

On estime que le salaire moyen se situe entre 1 450 € et 1 750 € (cela peut être plus élevé en fonction de l’ancienneté) hors commissions. Ce à quoi il faut rajouter le pourcentage de commission qu’il/elle touchera sur les transactions immobilières effectuées : généralement entre 10% et 15%.

En France, on estime que le salaire moyen d’un agent immobilier est de 4 263 € bruts selon la FCGA (Fédération de Centres de Gestion Agréés).

Quel salaire peut espérer un agent immobilier indépendant ?

L’agent immobilier indépendant ne bénéficie pas du même statut et des mêmes conditions qu’un salarié. On parle ici souvent de mandataire immobilier.

Ce dernier effectue le même travail qu’un agent immobilier : expertise immobilière, relation client, commercialisation de biens, etc. Néanmoins il ne possède pas de carte T et n’a pas besoin de diplôme particulier pour exercer. Il est rattaché à une agence immobilière ou un réseau immobilier qui le « mandate ».

Le mandataire immobilier ne touche donc pas de salaire fixe, sa rémunération est néanmoins encadrée par la loi Hoguet. Cette loi distingue les activités de vente et de location immobilière.

Le mandataire immobilier est maître de sa rémunération. Potentiellement, plus il réalise de transactions immobilières, plus sa rémunération est conséquente. Ce professionnel peut donc très bien gagner sa vie, une fois qu’il est bien installé et correctement formé. Le dynamisme du secteur ainsi que la qualité de son travail entrent également en jeu.

Les revenus du mandataire indépendant dépendent donc entièrement de ses commissions sur les ventes effectuées. Il perçoit généralement entre 50% et 70% des honoraires sur une vente immobilière.

Sa rémunération peut donc grandement fluctuer d’un mois à l’autre et selon le dynamisme du marché et du réseau qu’il aura pu se constituer. Mais si vous avez la fibre commerciale et le sens de l’écoute, être mandataire immobilier est bien souvent plus attractif qu’être agent salarié. De plus, ce statut vous permet de bénéficier d’un certain confort de travail puisque vous pouvez travailler soit à l’agence qui vous mandate soit chez vous ou d’où vous le souhaitez.

Exemple : pour la vente d’un appartement d’une valeur de 500 000 €, si la commission de l’agence immobilière est de 5% soit 25 000 € de commission. L’agent mandataire percevra 17 500€ (dans le cas où ce dernier touche 70% des honoraires).

La rémunération d’un mandataire immobilier chez Welmo

Chaque agence et chaque réseau d’agences est libre d’instaurer son propre système de commissions.

Ainsi, chez Welmo, les mandataires immobiliers peuvent profiter d’une rémunération illimitée.

Cette dernière dépend de trois facteurs distincts :

  • des transactions immobilières réalisées au cours du mois ;
  • de l’upselling de services proposés ;
  • du chiffre d’affaires généré par l’équipe du professionnel.

Les commissions sur les transactions immobilières réalisées

Lorsqu’un mandataire immobilier vend un bien immobilier issu de sa propre prospection, il obtient 70 % des honoraires de la vente. Lorsqu’il s’agit d’un contact fourni par Welmo, le mandataire immobilier obtient 50 % des honoraires de la vente

Prenons un exemple. Si le mandataire immobilier vend un bien pour lequel les honoraires s’élèvent à 10 000 €, il touchera :

  • 7 000 € s’il a lui-même prospecté le bien ;
  • 5 000 € s’il l’a vendu à un contact envoyé par Welmo.

Les commissions sur les ventes additionnelles effectuées

Les mandataires immobiliers qui œuvrent avec Welmo peuvent augmenter leur rémunération grâce aux ventes additionnelles réalisées. En effet, les professionnels peuvent offrir une solution clé en main à leurs clients grâce à des services tels que du courtage, des déménagements, des travaux, du home staging. Ces services sont fournis par des partenaires de confiance qui travaillent avec Welmo. 

Sur l’ensemble des contrats signés, le mandataire immobilier perçoit 50 % des honoraires. Prenons un exemple. Si l’un des clients du mandataire opte pour un service de courtier à 600 €, le professionnel pourra toucher 300 € supplémentaires.

Les commissions sur les performances de l’équipe

Chez Welmo, le mandataire immobilier a la possibilité, s’il remplit certains critères de devenir coach  immobilier

Il peut ainsi former sa propre équipe, notamment grâce au marketing de réseau. Il devra animer cette communauté et la faire monter en compétence. 

En devenant coach immobilier, le professionnel peut obtenir jusqu’à 10 % des honoraires des ventes réalisées par son équipe et profiter d’une rémunération encore plus conséquente.

A retenir

Un mandataire immobilier qui travaille dans une agence immobilière traditionnelle peut toucher entre 40 % et 60 % des honoraires de la vente. Lorsqu’il travaille avec un réseau d’agences, il peut toucher entre 70 % et 99 % des honoraires.

Lorsque le mandataire immobilier réalise une mise en location, il est payé après l’aménagement de ses clients. Dans le cas d’une vente immobilière, il est rémunéré à la signature de l’acte de vente.

Dans le cas où le mandataire immobilier opterait pour le statut de microentrepreneur, il devra payer 22 % de charges sociales. Lorsqu’il ne réalise aucun chiffre d’affaires, il ne doit rien au service public.