Accueil » Quelles sont les qualités du mandataire immobilier ?

Quelles sont les qualités du mandataire immobilier ?

Au-delà des compétences techniques, pour être un bon mandataire immobilier, il est nécessaire d’avoir certains soft skills incontournables. Pour parvenir à réaliser des transactions immobilières, à signer de nouveaux mandats ou encore à accompagner des clients à réaliser leur projet de vie, il faut savoir faire preuve d’écoute, être empathique, mais aussi avoir un sens commercial aiguisé. Quelles sont les qualités du mandataire immobilier ? Nous vous livrons quelques éléments de réponse à travers notre article.

Qu’est-ce qu’un mandataire immobilier ?

Un mandataire immobilier est un agent commercial indépendant qui travaille pour le compte d’un agent immobilier ou d’un réseau d’agences. Son rôle est très similaire à celui de l’agent immobilier. Autrement dit, il doit réaliser des transactions immobilières. Ce professionnel sert d’intermédiaire entre les différentes parties dans le cadre de locations ou de ventes de logements. 

Toutefois, les deux métiers présentent certaines différences, puisque contrairement à l’agent immobilier, le mandataire ne dispose pas de la carte T. Dès lors, il ne peut pas rédiger de compromis de vente, recevoir des fonds de la part de ses clients, ni même disposer de locaux à son nom.

Les qualités requises pour être un bon mandataire immobilier

L’écoute et l’empathie

Savoir écouter le client est essentiel pour être un bon mandataire immobilier. En effet, ce professionnel a un devoir de conseil. Il doit donc faire tout ce qui est en son pouvoir pour conseiller au mieux la personne qu’il accompagne. 

Pratiquer l’écoute active permettra au professionnel de bien cerner les besoins de son client, de comprendre ses craintes ainsi que ses attentes. Dès lors, il sera plus simple de répondre à ses objectifs et de lui proposer des solutions qui correspondent en tout point à ses attentes. 

L’empathie, indissociable de l’écoute, est également une qualité incontournable du mandataire immobilier. Se mettre à la place du client est, en effet, la meilleure façon de comprendre son projet dans sa globalité et de mieux repérer ses motivations. Faire preuve d’empathie permet finalement de donner une tout autre dimension au service offert.

Le sens commercial

Le rôle principal du mandataire immobilier est de réaliser des transactions immobilières. Il est donc impératif que le mandataire jouisse d’un sens commercial aiguisé. Au quotidien, ce professionnel doit convaincre son audience, répondre aux objections, trouver des solutions, éclairer les zones d’ombre, etc. 

Maîtriser les différentes techniques de vente est donc incontournable, tout comme savoir pratiquer l’écoute active, avoir une parfaite élocution et être force de proposition. Le secteur de l’immobilier est, en outre, très concurrentiel. Le mandataire doit donc aimer le challenge pour se démarquer de la concurrence et évoluer tout au long de sa carrière.

La rigueur et l’organisation

En tant que professionnel indépendant, le mandataire immobilier travaille souvent seul. Sans supérieur pour le guider, il doit faire preuve d’organisation et savoir prioriser les tâches quotidiennes qu’il doit réaliser. Les clients attendent du mandataire immobilier qui les accompagne qu’il soit rigoureux dans ses méthodes, ses engagements, son suivi du dossier et sa communication. 

Cela passe donc par une parfaite organisation du travail et du planning. Avoir systématiquement du retard lors des rendez-vous, perdre des dossiers, oublier de rappeler des clients peut être décrédibilisant vis-à-vis des personnes accompagnées. Le mieux reste donc de trouver des méthodes et un rythme adaptés dès vos premiers pas dans ce métier.

La passion et la persévérance

Si la profession de mandataire immobilier fait rêver beaucoup de monde, elle n’affiche pas que des avantages. À ses débuts, le mandataire ne dispose pas toujours d’un agenda plein à craquer et ne réussit pas systématiquement ses ventes. Il faut donc faire preuve de persévérance et être suffisamment passionné pour ne jamais abandonner. 

Conclure des ventes immobilières est également un travail de longue haleine. Il faut parfois présenter plusieurs biens aux clients avant qu’ils trouvent enfin l’appartement ou la maison de leurs rêves. Lorsque ces derniers sont encore actifs, le mandataire doit s’adapter aux horaires de rendez-vous qui ont souvent lieu en fin de journée ou le samedi (sauf chez Welmo, où ce sont les propriétaires qui effectuent eux-mêmes les visites).

Enfin, certains acquéreurs sont particulièrement exigeants, et le professionnel devra être ingénieux pour aller au bout de sa mission. En bref, être passionné et persévérant peut véritablement faire toute la différence.

La curiosité professionnelle

Pour être un bon mandataire immobilier, il faut se former continuellement. Les réglementations évoluent, les attentes des clients également, et pour être en phase avec son métier, il est nécessaire de compléter son savoir. 

Rester sur ses acquis ne permettra pas au mandataire de jouir d’une longue carrière, car dans cette profession qui évolue sans cesse, rien n’est jamais figé. Il faut donc se renseigner régulièrement quant aux nouvelles règles techniques ou juridiques qui naissent, et surtout, rester à jour vis-à-vis des besoins des clients. L’important est de savoir se remettre en question au bon moment et d’apprendre constamment de nouvelles choses.

La disponibilité et la réactivité

Savoir être disponible est également une qualité essentielle du mandataire immobilier. Certes, rien ne sert d’être joignable 24 h/24 et 7 jours sur 7, mais il faut pouvoir répondre aux appels et aux mails des clients. 

En cas d’indisponibilité, un bon mandataire immobilier prendra le temps de faire le point sur ses appels manqués et de recontacter un à un les clients qui ont tenté de le joindre. La réactivité peut faciliter les transactions et surtout, rassurer les clients.

Le sens du relationnel

Enfin, être un bon mandataire immobilier signifie également être sociable. Ce professionnel est constamment au contact des prospects et des clients. Jouir d’un certain sens du relationnel est presque inévitable pour exercer ce métier. 

Cette qualité est indispensable pour mettre les clients à l’aise, les rassurer, leur apporter des réponses lorsque cela est nécessaire, résoudre les éventuels conflits et gagner leur confiance. Les relations entre le mandataire et ses clients doivent donc être cordiales, mais professionnelles. Dans ce métier, avoir une bonne réputation est un critère non négligeable pour évoluer et prospérer.

Qualités du mandataire immobilier : tout ce que vous devez savoir

Aucun diplôme n’est exigé pour devenir mandataire immobilier. Toutefois, ce métier ne s’improvise pas, et il est préférable d’avoir certaines connaissances en droit, en finance, en vente et dans l’immobilier.

Pour travailler dans l’immobilier, il est essentiel de :

  • savoir être à l’écoute des clients ;
  • avoir une fibre commerciale ;
  • être dynamique et curieux ;
  • avoir un bon sens relationnel ;
  • aimer les challenges.

Bien que similaires, agent immobilier et mandataire immobilier sont deux métiers différents. En effet, les professionnels n’exercent pas dans les mêmes conditions et ne profitent pas des mêmes statuts.