Accueil » Devenir mandataire » Reconversion en tant que mandataire immobilier : les pré-requis essentiels

Reconversion mandataire immobilier : les pré-requis essentiels

D’après un sondage de La Tribune réalisé en 2021, 60 % des Français envisagent de changer de métier. Parmi eux, certains vont se tourner vers les métiers de l’immobilier, et plus particulièrement vers celui de mandataire immobilier. Très en vogue actuellement en France, il faut dire que la profession affiche un nombre important d’avantages. Vous n’avez, en effet, besoin d’aucun diplôme spécifique pour y accéder, vous profitez d’une rémunération attractive et d’une grande liberté. Vous souhaitez réaliser une reconversion en tant que mandataire immobilier ? Découvrez tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

Le métier de mandataire immobilier : une profession en vogue

Le métier de mandataire immobilier est très proche de celui de l’agent immobilier. Les deux professionnels doivent réaliser des transactions immobilières, et accompagner des vendeurs, des acheteurs, des locataires et des propriétaires bailleurs à aller au bout de leur projet. Les experts peuvent ainsi estimer des biens, effectuer des actions commerciales, réaliser des visites de logement ou encore prospecter de nouveaux biens.Toutefois, le mandataire immobilier, avec son statut de professionnel indépendant, profite de plus de liberté que l’agent immobilier salarié. En effet, le mandataire exerce le plus souvent sous le statut d’auto-entrepreneur. Il agit pour le compte d’un mandant (une agence immobilière ou un réseau d’agences), mais est le seul gestionnaire de son emploi du temps. Autre avantage du métier, il peut d’ailleurs même travailler depuis son domicile.

Toutefois, en tant qu’agent commercial indépendant, le mandataire ne dispose pas d’une carte T à son nom, et est rattaché à la carte professionnelle de son mandant. Dès lors, il ne peut pas :

  • rédiger de compromis ou de promesse de vente ;
  • encaisser des fonds de la part de ses clients ;
  • disposer de son propre fonds de commerce. 

De la même manière, si l’agent immobilier salarié jouit d’un salaire sûr chaque mois, le mandataire dispose d’une rémunération constituée de commissions sur les ventes qu’il a réalisées.

Reconversion en tant que mandataire immobilier : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Vous n’avez pas besoin de diplôme spécifique

Si le métier de mandataire est si attractif, c’est bien parce qu’il est très accessible. En effet, vous n’avez besoin d’aucun diplôme spécifique pour exercer. Certes, jouir d’une certaine expérience dans l’immobilier tout comme avoir des connaissances solides en matière de fiscalité ou de droit de l’immobilier ne pourra que vous servir. Toutefois, il ne s’agit pas d’éléments indispensables pour réaliser sa reconversion en tant que mandataire immobilier

Finalement, il s’agit d’un métier envisageable pour les autodidactes, d’autant plus que bon nombre d’agences immobilières et de réseaux d’agences proposent leur propre formation en interne. Ainsi, dès vos premiers jours en tant que mandataire, vous accédez à une formation théorique et pratique qui vous fournit de solides bases pour débuter votre carrière sereinement. 

Vous devez avoir une fibre commerciale et de la patience

Si aucun diplôme n’est exigé, certaines compétences sont indissociables du métier. En l’occurrence, vous devez avoir une fibre commerciale et aimer la prospection. Lorsqu’on part de zéro, même en intégrant une agence ou un réseau d’agences, vous ne débutez pas avec des clients qui n’attendent que votre arrivée !

Durant cette période, il est même plutôt rare que des clients vous sollicitent spontanément afin que vous les aidiez à vendre leur maison ou leur appartement. Dès lors, c’est à vous de prendre le temps de prospecter votre clientèle et de vous présenter. Cela, avec une concurrence qui est parfois très rude selon les villes. 

De fait, vous devez avoir un bon sens commercial, savoir rebondir face aux objections et tenir un discours qui saura convaincre vos interlocuteurs. Chaque jour, tout ne fonctionnera pas forcément comme vous l’avez prévu. Vous devez donc vous adapter et faire preuve de patience malgré les premiers échecs.

Vous devez avoir de l’empathie

En tant que mandataire immobilier, vous devez être empathique. Vous allez accompagner quotidiennement des clients qui souhaitent réaliser leur premier achat immobilier ou vendre un logement qu’ils ont tant aimé. Cet acte est loin d’être anodin. C’est donc à vous de les rassurer, et de progresser par étape tout en les apaisant. Bien sûr, vous devez en permanence rester en écoute active, et être capable de vous mettre à la place des personnes que vous accompagnez afin de mieux cerner leurs besoins et leurs attentes. 

De la même manière, vous devez être disponible et impliqué dans les projets à traiter. C’est uniquement de cette façon que les clients vous accorderont leur confiance et que vous serez efficace.

Portrait mandataire

Se reconvertir en tant que mandataire immobilier en pratique

Signer un contrat avec un mandant

La première chose à faire dans votre projet de reconversion en tant que mandataire immobilier est de signer un contrat avec un mandant. Prenez le temps de sélectionner votre agence ou votre réseau d’agences avec soin. Comparez les frais qui vous seront prélevés, notez les outils qui vous seront prêtés, puis faites le point sur les avantages et les inconvénients de collaborer avec les acteurs que vous avez sélectionnés. Enfin, analysez la rémunération proposée ainsi que l’organisation de travail. 

Choisir son statut et s’inscrire au registre du commerce et des sociétés

Puis, penchez-vous sur votre statut juridique. Selon votre situation, vous pourrez opter pour la création d’une autoentreprise, le portage salarial, ou même la création d’une société (SASU, EIRL, etc.), par exemple. 

Cette étape passée, vous devez vous inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) auprès du greffe du tribunal de commerce de votre lieu de résidence. Puis transmettez le document obtenu à la suite de votre inscription à votre mandant afin qu’il valide votre attestation de collaborateur auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Souscrire à une assurance professionnelle et se former

Pour exercer en toute légalité, vous devez détenir une assurance professionnelle. Enfin, la dernière étape est de vous former, notamment si vous n’avez aucun diplôme relatif à l’immobilier ni aucune expérience dans ce domaine. 

Chez Welmo, l’ensemble des nouveaux mandataires qui nous rejoignent profitent de notre formation initiale et continue, la Welmo Academy. Dès lors, ils disposent de solides bases pour débuter leur carrière sereinement et évoluer dans cette profession.