Accueil » Le métier » Quel est le rôle du mandataire immobilier ?

Quel est le rôle du mandataire immobilier ?

Ces dernières années, l’on entend de plus en plus parler de « mandataire immobilier ». Ce métier est, en effet, en plein essor dans le domaine de l’immobilier, et il n’est pas rare de confondre mandataire immobilier et agent immobilier. Pourtant, si leurs fonctions sont similaires, leurs statuts respectifs ne sont pas exactement les mêmes. Quel est le rôle du mandataire immobilier plus précisément ? Quelles sont les missions quotidiennes de cet expert ? Toutes les réponses dans notre article.

Qu'est ce qu'un mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier est un professionnel du secteur immobilier. Sa mission principale est de négocier et conclure des transactions immobilières. Aussi connu sous le nom d’agent commercial indépendant, il agit généralement avec un mandat pour le compte de clients. Ces clients sont, dans la plupart des cas, des agences immobilières qui font appel à ses services. En effet, le mandataire immobilier est un professionnel indépendant et adapte ses journées selon les mandants pour lesquels il exerce.

Il est important de noter que les mandataires immobiliers travaillent de plus en plus fréquemment en réseau. Ainsi, les professionnels dits mandatés peuvent se joindre à une agence « mère » pour se former et profiter d’accompagnement tout au long de leur carrière. Ces groupements leur offrent la possibilité de gagner en notoriété et d’avoir accès à un fichier client plus conséquent.

Le rôle du mandataire immobilier

Le rôle du mandataire immobilier est très semblable à celui de l’agent immobilier, du point de vue d’un client, d’un acheteur ou d’un vendeur. Il doit, en effet, réaliser des transactions immobilières pour le compte d’une agence partenaire. Contrairement à l’agent immobilier, en revanche, il n’agit jamais en nom et ne peut pas rédiger de compromis de vente, puisqu’il ne dispose pas de la carte professionnelle.

Ainsi, ses missions quotidiennes sont :

  • de prospecter de nouveaux mandats ;
  • de réaliser des propositions de logements à vendre aux acheteurs potentiels ;
  • d’effectuer les visites ;
  • de conclure des transactions immobilières (biens individuels, en copropriété, etc.) ;
  • de participer aux négociations ;
  • de réaliser les formalités administratives relatives à la vente ;
  • d’apporter des conseils aux personnes qu’il accompagne et de les aider à chaque étape de la transaction immobilière.

Mandataire immobilier et agent immobilier : deux métiers différents ?

Sur la forme, le mandataire immobilier et l’agent immobilier exercent plus ou moins les mêmes métiers. Leurs fonctions sont, en effet, très proches, mais leur profession ne s’exerce pas dans les mêmes conditions.

Ainsi, l’agent immobilier est souvent salarié de l’agence immobilière qui l’emploie. Il collabore avec la structure qui assure la visibilité des biens qu’il est chargé de vendre. Le mandataire immobilier, en revanche, n’est pas salarié, mais indépendant. Il a, le plus souvent, le statut d’autoentrepreneur. Dès lors, le mandataire ne réalise jamais de transactions en son nom propre et travaille sous l’enseigne dont il est mandataire.

De la même manière, contrairement à l’agent immobilier, pour exercer son métier, il n’a pas besoin de diplôme spécifique. Il doit, par contre, être inscrit au registre spécial des agents commerciaux. Comme expliqué précédemment, le mandataire ne dispose pas non plus de la carte professionnelle des agents immobiliers (la carte T). Il peut néanmoins adhérer à un réseau d’agences afin d’utiliser celle de l’agence avec laquelle il collabore. Il ne peut donc pas rédiger de compromis de vente ni encaisser des fonds.

Enfin, agent immobilier et mandataire immobilier ne jouissent pas de la même rémunération. En effet, lorsqu’il réalise une transaction, le mandataire conserve une partie plus conséquente de la commission d’agence. Il doit, néanmoins, verser un forfait mensuel, aussi appelé redevance à l’agence partenaire en échange des services fournis.

Quels parcours suivre pour devenir mandataire immobilier ?

Le métier de mandataire immobilier est accessible sans diplôme spécifique. Le professionnel peut, toutefois, faire le choix de se former en ligne ou en présentiel. En effet, il est fortement recommandé de suivre à minima une formation commerciale, ou d’avoir déjà eu une expérience dans une entreprise en tant qu’agent immobilier. Avoir des connaissances en finance, en économie, en immobilier ou en négociation est également préférable.

Notez que certaines agences proposent leurs propres formations en interne. De la même manière, les groupes de réseaux offrent souvent des formations spécifiques au métier de mandataire immobilier. Une fois formé, vous n’avez alors plus qu’à créer votre micro-entreprise, et à rejoindre un réseau de mandataires ou une agence immobilière pour exercer vos fonctions. C’est le cas chez Welmo qui propose à tout nouveau mandataire de rejoindre la Welmo Academy afin de se former et d’être ensuite accompagné par un coach.

Outre la formation théorique, notez que pour exercer ce métier, il est primordial d’avoir un excellent relationnel. En effet, vous serez amené à accompagner quotidiennement des vendeurs et des acheteurs qui s’appuient grandement sur vous pour aller au bout de leur projet.

Les avantages et inconvénients d’exercer ce métier

De nombreux Français font aujourd’hui le choix de se reconvertir vers le métier de mandataire immobilier. Et pour cause, la profession affiche de nombreux avantages.

Le premier étant le salaire. En effet, les commissions sont plus importantes pour le mandataire que l’agent immobilier. Le mandataire immobilier peut, en effet, toucher entre 50 % et 70 % des honoraires sur une vente immobilière. L’agent immobilier, quant à lui, récolte entre 10 et 15 % de commission sur les transactions immobilières effectuées en plus de son salaire fixe. Votre rémunération, en outre, dépend entièrement de vos résultats. Autrement dit, vous pouvez faire le choix de travailler plus, et de signer plus de transactions, pour obtenir une rémunération plus conséquente.

De la même manière, vous n’êtes pas salarié, et pouvez gérer votre emploi du temps librement, et même travailler depuis votre domicile si cela vous fait envie. Enfin, vous n’avez pas besoin de diplôme spécifique pour devenir mandataire.

Equilibre vie pro vie perso

Toutefois, le métier affiche aussi quelques inconvénients. En l’occurrence, lors du démarrage de votre activité, il est possible que vous deviez faire face à des tâches administratives souvent complexes. De la même manière, en tant qu’indépendant, vous devrez payer des charges sociales. Enfin, ce métier est très prisé : il y a donc de plus en plus de concurrence sur le marché.

Vous l’aurez compris, le mandataire immobilier est un professionnel incontournable du secteur de l’immobilier. Son rôle est d’ailleurs assez similaire au rôle de l’agent immobilier. Toutefois, avec des tarifs souvent très compétitifs, et des services sur mesure, ils sont très prisés des acheteurs et des vendeurs. De plus, en intégrant l’un des nombreux réseaux immobiliers qui existent aujourd’hui, les mandataires peuvent véritablement donner une autre tournure à leur carrière.