Le diagnostic mérule

Le mérule est une espèce de champignon qui peut causer de nombreux dégâts dans un bien immobilier. C’est pourquoi, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic mérule afin de s’assurer que son logement n’est pas envahi par les mérules.

Nous vous incitons notamment à faire ce diagnostic en amont de votre vente immobilière. En effet, même si le diagnostic n’est pas obligatoire en soit, la présence de mérules peut être considérée comme un vice caché si vous n’avez pas, en tant que propriétaire vendeur, mentionné à votre acheteur le risque lié à la présence de mérules.

Il est donc préférable d’inclure le diagnostic mérule dans votre dossier de diagnostic technique (DTT).

En savoir + sur les diagnostics obligatoires au moment d’une vente immobilière.

 

Pour commencer : les mérules, c’est quoi ?

Comme nous l’avons dit, les mérules sont des champignons pouvant faire beaucoup de dégâts dans votre logement. Et cela parce qu’ils se nourrissent de bois humide. Le mérule va donc s’attaquer à vos poutres, charpentes, planches, ou encore vos portes et escaliers.

Il peut être très difficile de contrôler et stopper la propagation des mérules, puisque ces derniers ont une croissance extrêmement rapide et peuvent se développer mêmes lorsque l’environnement ne s’y prête pas totalement. En effet, ils aiment les endroits sombres, chauds et humides, mais se développeront même si ces conditions ne sont pas toutes réunies.

Il est donc important de diagnostiquer rapidement la présence de mérules, afin de prendre les mesures nécessaires tout de suite.

 

Qui réalise le diagnostic mérule ?

Afin de vérifier la présence de mérules dans votre logement, vous pouvez réaliser un diagnostic « mérule » ou bien un diagnostic « état parasitaire ». Quoi qu’il en soit, ces diagnostics doivent être réalisés par un professionnel certifié, appelé diagnostiqueur. Ce dernier vous délivra un document avec les conclusions de son rapport et les moyens d’investigation utilisés, ainsi que l’identification des lieux infectés et les obligations du propriétaire si le diagnostic est positif.

Le diagnostic mérule n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé dans certaines zones, consultables en préfectures. Si vous êtes situé dans une zone à risque et que vous vendez votre bien immobilier, vous devez obligatoirement signaler à votre futur acquéreur que le bien se situe dans une zone à risque. Toutefois, nous vous conseillons de réaliser le diagnostic mérule avec vos autres diagnostics afin de pouvoir attester de l’absence de mérule en cas de problème. Ainsi, si le futur acquéreur s’aperçoit de la présence de mérule, votre responsabilité civile ne pourra pas être engagée. Enfin, si le diagnostic mérule est positif, vous devez le déclarer en mairie.

 

Comment se débarrasser des mérules ?

Dans le cas où le diagnostic atteste bel et bien de la présence de mérules dans votre logement, il est fortement déconseillé de vouloir s’en débarrasser seul(e). En effet, on a souvent tendance à vouloir nettoyer son logement en grand. Pourtant un nettoyage à l’eau de javel par exemple permettrait aux mérules de se propager encore davantage.

Afin d’éradiquer les mérules de votre logement, vous pouvez faire appel à un professionnel. Celui-ci injectera un produit spécifique grâce à un piquage des boiseries de votre bien immobilier. Il s’agit là d’un traitement devant être réalisé par un professionnel de façon minutieuse, au risque que celui-ci soit inutile.

Une autre méthode d’éradication des mérules consiste à détruire toutes les boiseries contaminées. Cela peut paraitre excessif, mais c’est  nécessaire afin de s’assurer d’éliminer tous les mérules. De plus, les boiseries attaquées par les mérules, telles que des charpentes par exemple, peuvent s’effondrer avec le temps.

 

Comment prévenir l’apparition de mérules ?

Si votre bien immobilier se trouve dans une zone où le risque de mérules est important, vous pouvez essayer de prévenir leur apparition. Pour cela, veillez à ventiler au maximum les pièces de votre logement, afin d’éviter notamment l’humidité. L’idée est d’éviter toute fuite ou trace d’humidité afin d’empêcher la prolifération des champignons.