Immobilier : bilan 2022 et perspectives 2023

Avec près de 1,1 million de transactions immobilières en 2022, l’année écoulée reste une très belle année en termes de ventes. Néanmoins, cette année marque également un tournant et une nouvelle dynamique.

Immobilier 2023

Marché immobilier 2022 : un retournement ?

Transactions immobilières

L’année 2022 a encore été une belle année en termes de ventes immobilières puisqu’elle a enregistré 1,1 M de transactions dans l’ancien. 2022 est donc la deuxième meilleure année après le record atteint en 2021 (1,2M de ventes).

Lire aussi : Immobilier, bilan 2021 et perspectives 2022

Transactions immobilières 2022

Source : Notaires de France

Prix de l’immobilier et pouvoir d’achat immobilier

En 2022, le marché reste très dynamique et les prix continuent d’augmenter. En effet, on constate une hausse des prix de l’immobilier de 4,6% sur l’année sur l’ensemble du territoire national.

En parallèle, c’est la fin du taux d’emprunt historiquement bas. Dès le début de l’année 2022, le taux d’intérêt augmente de nouveau. Cette augmentation s’accélère en raison du contexte international : la guerre en Ukraine suivie d’une forte inflation. Aussi, pour lutter contre l’inflation, la Banque centrale européenne relève ses taux directeurs, impactant ainsi les banques qui augmentent davantage leur taux d’intérêt. Conséquence directe : la baisse du pouvoir d’achat immobilier. En un an, le taux d’un prêt immobilier sur 20 ans est passé de 1% à 2,4%. Par conséquent, un potentiel acheteur a une capacité d’emprunt plus faible et mobilise davantage son épargne.

Néanmoins, on note une rupture nette entre le premier semestre de l’année et le dernier semestre. En effet, un  ralentissement de la hausse des prix au m² a été constaté depuis cet été, et ce, notamment dans les grandes villes. Les prix ont ainsi augmenté de 3,6% entre janvier et juin et seulement de 1% entre juillet et décembre.

Ce ralentissement peut en partie être expliqué par la baisse du pouvoir d’achat immobilier* qui engendre petit à petit un réajustement des prix.

Évolution du pouvoir d’achat immobilier en France métropolitaine

Pouvoir d'achat immobilier

Source : Notaires de France

*Pour rappel, le pouvoir d’achat immobilier est calculé en divisant la capacité d’emprunt des ménages par le prix moyen au m2 des logements vendus.

Disparité entre les régions

Ralentissement, baisse des prix au m², augmentation des prix au m²…. On constate tout de même de fortes disparités entre les régions.

Si certaines villes connaissent un ralentissement de la hausse de leur prix au m², d’autres grandes villes enregistrent des baisses de prix. C’est le cas de Paris où on observe une baisse de prix de 1,2%, de Lyon avec une diminution de 1,4% et de Bordeaux qui enregistre la plus forte baisse avec 2,9%.

En parallèle, les attentes et les besoins observés après la crise Covid sont toujours présents. L’engouement pour les surfaces plus grandes, les maisons ou la présence d’extérieur est toujours confirmé au détriment des métropoles. On constate ainsi une hausse des prix de l’immobilier en zone rurale de  7,5% contre 4,7% dans le top 10 des grandes villes.

Source : Meilleurs Agents

Marché immobilier 2023 : à quoi s’attendre ?

Un rééquilibrage à venir

2023 marque un nouveau tournant, déjà amorcé fin 2022. Les prix de l’immobilier vont connaître un ajustement en raison des taux d’emprunt qui vont certainement continuer d’augmenter, ce qui diminue encore le pouvoir d’achat immobilier des acheteurs.

On peut ainsi imaginer que la baisse des prix va se poursuivre dans les 10 plus grandes villes, alors que les zones rurales et péri-urbaines vont continuer leur progression, ce qui va permettre au marché de s’équilibrer.

Si vous êtes vendeur, il est donc important d’estimer votre bien immobilier de nouveau pour suivre cet ajustement et ainsi réussir votre vente. En effet, une surévaluation de votre bien risque de vous faire perdre des acheteurs.

Autre phénomène à prévoir dû à la hausse des taux d’intérêt : la baisse des transactions immobilières. Les taux d’emprunt vont poursuivre leur hausse faisant diminuer la part des acheteurs. On peut donc estimer une baisse des transactions immobilières pour atteindre 900 000 à 1 million d’ici la fin de l’année.

Les villes où investir en 2023

Vous souhaitez investir dans l’immobilier en 2023 ? Pensez à prendre différents facteurs en compte avant de faire votre choix : rentabilité, accessibilité, dynamisme économique, neuf ou ancien etc. Cela dépend entre autres du type de projet que vous souhaitez réaliser.

SeLoger a ainsi concocté une liste des villes où il peut être intéressant d’investir en 2023 :

  1. Toulouse
  2. Marseille
  3. Bordeaux
  4. Nantes
  5. Rennes
  6. Avignon
  7. Metz
  8. Le Havre
  9. Rouen
  10. Montpellier

A noter cependant, si vous souhaitez investir dans de l’ancien, pensez au DPE ! En effet, les logements ayant un DPE G et E seront bientôt impropres à la location et les propriétaires devront alors les rénover.

DPE et rénovation énergétique

Cette question de la rénovation énergétique est d’ailleurs au cœur des préoccupations pour 2023 et les années à venir.

Les logements énergivores devraient voir leur prix diminuer puisqu’ils seront bientôt interdits à la location. D’ailleurs, à partir du 1er janvier 2023, il est interdit de louer des biens qui consomment plus de 450 kWh/m² d’énergie finale par an. En 2025, cette interdiction sera étendue à l’ensemble des biens ayant un diagnostic de performance énergétique classé G, puis aux logements F en 2028 et E en 2034.

Vous souhaitez vendre votre bien en 2023 ? Nos experts immobiliers sont disponibles pour échanger avec vous.

Vous avez un projet d’achat immobilier en 2023 ? Pensez à créer votre alerte mail pour ne pas passer à côté de votre pépite. 

Retour haut de page