Immobilier : le littoral breton a la cote !

La Bretagne a connu une hausse de 26,7% du prix de l’immobilier en 2 ans. Si la Bretagne était auparavant remarquée pour être le littoral le plus accessible en France, elle passe désormais derrière le littoral du Languedoc-Roussillon.

Immobilier sur le littoral breton

Les prix se stabilisent sur la côte de Granit Rose

Parmi les communes bordant la côte de Granit Rose, on pense à Perros-Guirec. Connue pour ses paysages uniques, la commune a vu son prix de l’immobilier augmenter de 22,9% depuis 10 ans, amenant son prix moyen par m² à 3 484 € aujourd’hui. Même chose pour sa voisine Trégastel qui propose des prix similaires (3 686 € par m²). La crise sanitaire et ses conséquences (besoin de nature, d’espace extérieur, développement du télétravail) ont participé à l’augmentation des prix sur ce littoral. Néanmoins, d’autres communes du littoral proposent un prix par m² plus abordable. C’est le cas par exemple de Louannec, toujours sur le littoral et à proximité de Lannion, qui propose un prix moyen par m² de 2 768 €.

“Par ailleurs, si les prix ont beaucoup augmenté sur ce littoral on constate néanmoins une légère baisse du prix de l’immobilier depuis 3 mois sur la côte de Granit Rose et un marché qui s’équilibre. On peut donc envisager une stabilité des prix dans les mois à venir”
Nicolas Gay
CEO et co-fondateur Welmo

De plus, la côte de Granit Rose reste moins accessible en train notamment, ce qui peut impacter l’achat de résidence secondaire. C’est pourquoi on peut également observer un prix de l’immobilier plus élevé sur la Côte d’Emeraude, facilement accessible en train, notamment depuis Paris, et qui continuera d’augmenter dans les mois à venir. On observe par exemple à Dinard un prix moyen par m² de 5 250 €.

La côte des Mégalithes et ses résidences secondaires

De Quiberon au Golfe du Morbihan, la côte des Mégalithes continue de faire rêver. On observe des prix à la hausse depuis plusieurs années maintenant. C’est le cas à Vannes où l’on observe aujourd’hui un prix moyen par mètre carré d’environ 3 764 € tous types de biens confondus. Le prix de l’immobilier a ainsi augmenté de 22,9% en deux ans seulement et de 52,4% en 5 ans !

La Bretagne-Sud est donc de plus en plus courtisée et cela impacte le prix des biens en vente, notamment s’il existe une réelle proximité avec la plage ou la mer. Preuve en est, parmi les stations balnéaires les plus chères du littoral breton, on retrouve sur le podium La Trinité-sur-mer (5 592€/m²) et Carnac (5 355€/m²). On observe d’ailleurs un prix au mètre carré pouvant aller jusqu’à 9 660 € à la Trinité-sur-Mer. “Beaucoup d’acheteur recherchent une résidence secondaire dans ces stations balnéaires. Les chiffres parlent d’eux-même : en 2019, l’INSEE recensait à Carnac 71,4% de résidences secondaires !” ajoute Nicolas Gay.

Néanmoins, on constate une légère disparité sur le littoral entre certaines communes. Ainsi, sur la presqu’île de Rhuys, le prix de l’immobilier est souvent un petit peu plus abordable puisqu’on observe un prix moyen par m² de 4 049 € à Sarzeau par exemple, et 4 129 € à Saint-Armel.

Welmo recrute dans ces zones !

La demande étant de plus en plus forte dans ce secteur, l’agence immobilière en ligne Welmo, elle aussi, poursuit sa croissance et recrute de nouveaux mandataires immobiliers sur le littoral breton. Entrepreneur, agent immobilier ou en reconversion professionnelle ? Grâce à la Welmo Academy, les nouveaux arrivants suivent une formation initiale et sont ensuite accompagnés tout au long de leur activité.

Retour haut de page