• filtrer acheteurs immobilier

Filtrer les acheteurs comme un agent immobilier

Quand on vend son appartement ou sa maison entre particuliers, un des principaux problèmes qu’on rencontre, c’est qu’après avoir posté son annonce sur LeBonCoin ou PAP, on reçoit beaucoup d’emails et d’appels de personnes “intéressées”.

Le souci c’est que parmi ces personnes, peu le sont réellement, et en tant que vendeur, on n’a pas envie de faire visiter son bien à des touristes.

C’est un souci que rencontrent beaucoup de personnes, notamment quand elles vendent pour la première fois.

Au mieux, ça fait perdre du temps et de l’énergie.

Au pire, ça fait échouer la vente.

Alors, comment faire pour y remédier ?

On va filtrer les acheteurs, comme le ferait un agent immobilier.

Aucune formule n’est sûre à 100% et même un agent aguerri pourrait laisser passer quelques touristes.

Mais avec du travail et quelques questions bien tournées, on va se débarrasser d’une bonne partie d’entre eux.

Il y a 2 choses principales à faire :

  1. travailler son annonce
  2. se renseigner sur l’acheteur et sa recherche

Travailler son annonce

Votre annonce doit être la plus précise possible.

Vous devez aider les acheteurs à se projeter au mieux dans votre bien pour être sûr(e) que quand ils vous contactent pour visiter, ils sont convaincus que le bien leur correspond.

La description

Pour cela, commencez par travailler la description de votre annonce en mettant en avant les éléments clés (nombre de pièces, nombre de chambres, surface, étage, luminosité, exposition, état etc…).

Ajoutez ensuite des précisions sur ce qui n’était pas demandé dans les différents champs du formulaire (appartement traversant ? balcon filant ? hauteur sous plafond ? proximité transports, commerces ? double vitrage ?).

Voici un exemple d’annonce chez WELMO : https://welmo.fr/75/paris/SJsPph-24m

La description est la suivante :

75014 PARIS – ALESIA – VUE DEGAGEE – LUMINEUX – TRAVERSANT – BON ETAT – CHEMINEE – PARQUET – WELMO vous présente cet appartement de 66 m2 se composant d’une entrée, d’un beau séjour de 22 m2, d’une cuisine dinatoire (possibilité d’ouvrir sur le séjour), d’un espace nuit avec 2 chambres, d’un dressing, d’une salle de bains avec fenêtre, d’un wc indépendant avec fenêtre et d’une CAVE. L’appartement possède du double vitrage et des volets roulants électriques.
Les parties communes et l’ascenseur ont été refaits.
La copropriété possède un local à vélo et poussette.
À 5 min à pied du Parc Montsouris.

Les photos

Toujours dans le même esprit, mettez le plus de photos possibles !

Par exemples, vous avez 3 photos gratuites chez LeBonCoin (puis 8 € les 7 photos supplémentaires, fortement recommandé) et 10 dans l’annonce de vente PAP (qui commence à 69 € pour 1 mois pour de la vente).

filtrer acheteurs immobilier

Par ailleurs, pour aider les acheteurs à se projeter (ouvrir la cuisine, faire une chambre supplémentaire etc …), je vous conseille de réaliser un plan en 2 dimensions de votre appartement.

Vous pouvez le faire ici : http://www.archifacile.fr/

Pour prendre de belles photos en tant que telles, nous avions déjà fait un article sur le sujet : “Prendre de superbes photos de son appartement ! (même avec un Smartphone)” https://welmo.fr/blog/photos-appartement/

Se renseigner sur l’acheteur et sa recherche

N’ayez surtout pas peur de poser quelques questions pour filtrer les acheteurs !

Si vous êtes gêné(e), mettez en avant le fait que c’est un gain de temps aussi pour l’acheteur qui n’aura pas à se déplacer si le bien ne correspond pas à sa recherche.

Premièrement, tous vos contacts avec les acheteurs doivent se faire par téléphone.

Ne faites pas visiter à quelqu’un avec qui vous avez juste échangé par mail.
Si la personne vous a contacté(e) par mail, redirigez-la vers un appel téléphonique pour “convenir d’une visite”.

Quelqu’un de sérieux prendra toujours la peine de discuter au téléphone.

Demandez alors à votre acheteur s’il est en recherche active et combien d’appartements est-ce qu’il a déjà visité.

Ensuite, demandez-lui plus précisément ce qu’il recherche.

L’acheteur vous donnera alors ses critères et vous pourrez savoir si votre appartement correspond bien à ses attentes ou s’il y a un élément bloquant.

Votre bien lui correspond toujours ? Super !

Maintenant, est-ce qu’il a réellement les moyens de l’acheter ?

Vous ne pouvez pas lui demander de documents officiels, mais vous pouvez essayer de vous renseigner subtilement.

A-t-il un accord de principe de la banque ?

Faut-il qu’il vende son bien actuel pour acheter le vôtre ? Est-il déjà vendu ?

Vous évaluez la solvabilité de l’acheteur.

Si votre bien est trop cher pour lui, vous risquez de vous embarquer avec un acheteur qui peut vous faire perdre énormément de temps pour une vente qui n’aboutira pas à cause d’un plan de financement trop léger.

Il ne vous reste alors plus qu’à faire 2 choses.

D’abord, demandez-lui quand il veut visiter.

Les gens prêts à venir en semaine, avant d’aller au travail ou le soir en rentrant sont souvent les plus motivés et ceux qui cherchent vraiment (voire ceux qui se libèrent dans la journée ou qui viennent le midi).

Par contre, s’il n’est disponible que le dimanche après-midi … acheter un appartement ne doit pas faire partie de ses priorités, on zappe.

Et enfin, demandez-lui ses coordonnées (Nom / Prénom / Email / Numéro de téléphone).

Le vrai acheteur n’a aucune raison de vouloir rester anonyme.
Vous pourrez alors rapidement rechercher cette personne sur Google pour vérifier son identité.

Après le premier filtre de l’annonce détaillée, vous allez donc pouvoir, à travers cet ensemble de questions, déterminer si l’acheteur pourrait réellement acheter votre bien ou si vous allez perdre votre temps.

Merci d’avoir lu ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

Date de mise à jour : 01/08/2018

Par |2018-08-01T17:03:33+00:0020 mars 2017|Vente immobilière|