Accueil » Le métier » Quelles différences entre agent immobilier et mandataire immobilier ?

Quelles différences entre agent immobilier et mandataire immobilier ?

Agent immobilier, mandataire immobilier, professionnels et particuliers entendent de plus en plus parler de ces deux métiers de plus en plus prisés. Toutefois, prenez garde de ne pas confondre les deux professions. L’agent immobilier et le mandataire immobilier ont, en effet, des missions quotidiennes similaires. Ils doivent principalement réaliser des transactions immobilières. Pourtant, leurs statuts respectifs divergent sur de nombreux points. Quelles différences entre agent immobilier et mandataire immobilier ? Toutes les réponses dans notre article.

La différence entre un agent immobilier et un mandataire tient au statut pour exercer

Si l’agent immobilier exerce globalement les mêmes fonctions que le mandataire immobilier, ces deux professionnels ne travaillent ni dans les mêmes conditions ni avec le même statut.

L’agent immobilier est un professionnel diplômé qui exerce un métier réglementé

Le métier d’agent immobilier est largement encadré par la loi. C’est, en effet, la loi Hoguet du 2 juillet 1970 qui régit cette activité et qui détermine l’ensemble des conditions à respecter pour obtenir la carte professionnelle (la carte T). Cette dernière est d’ailleurs indispensable pour que l’expert puisse exercer ses fonctions. 

Pour obtenir la précieuse carte T, l’agent immobilier doit à minima être diplômé d’un BTS spécifique aux professions immobilières, ou justifier d’un bac + 3 dans le secteur du commerce, de l’économie ou du droit. Sans ces diplômes, il est nécessaire de disposer d’au moins 10 années d’expérience au sein d’une agence immobilière pour espérer obtenir la carte T.

L’agent immobilier peut être salarié d’une agence immobilière ou ouvrir sa propre structure. Dans ce dernier cas, s’il encaisse des fonds, il doit être couvert par une garantie financière auprès d’un organisme bancaire ou une organisation professionnelle, et disposer d’une assurance responsabilité professionnelle (RC PRO).

Formation mandataire immobilier

Le mandataire immobilier est un professionnel indépendant qui exerce sous l’autorité d’un agent immobilier ou d’un réseau d’agences immobilières

Le mandataire immobilier, de son côté, est un agent commercial indépendant affilié à un agent immobilier ou à un réseau d’agences immobilières. En tant que tel, il doit s’inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) et disposer d’une assurance responsabilité civile

Pour exercer, il n’a pas besoin de posséder la carte professionnelle (carte T). Il peut, en revanche, utiliser la carte professionnelle de l’agent ou de l’agence immobilière auprès de laquelle il a signé un contrat de mandat. 

Le mandataire immobilier ne dispose souvent pas de surface commerciale, et en raison de son statut, il ne peut pas ouvrir d’agence immobilière. Dès lors, il est libre d’exercer ses fonctions dans le local de l’agent immobilier qui l’a mandaté, dans un bureau ou directement à son domicile. Le mandataire n’a pas besoin de diplôme spécifique pour exercer son métier. Il peut faire le choix de suivre une formation, mais cela n’est en aucun cas obligatoire. 

Le mandataire immobilier ne dispose pas de la capacité juridique d’encaisser des fonds. Ainsi, il est généralement rémunéré par un système de commissions préalablement défini à travers le contrat qui le relie à son agence ou à un réseau immobilier. Ces commissions représentent, le plus souvent, un pourcentage sur les honoraires perçus par l’agence ou le réseau de mandataires dont il dépend.

Des missions quotidiennes assez semblables à une exception près

Comme l’agent immobilier, le mandataire immobilier a pour rôle de réaliser des transactions immobilières. Tous les deux servent d’intermédiaires entre les vendeurs et les acquéreurs. L’agent immobilier (en son nom propre ou pour l’agence pour laquelle il travaille), et le mandataire immobilier (au nom de l’agent immobilier dont il dépend) peuvent ainsi :

  • organiser des visites ;
  • signer des mandats ;
  • réaliser des estimations de prix ;
  • réaliser et suivre les dossiers administratifs ;
  • négocier et vendre des logements ;
  • prospecter de nouveaux clients ;
  • rechercher des biens immobiliers à mettre en vente ;
  • accompagner les clients dans leur recherche ;
  • créer un plan financier adapté aux clients, etc. 
Calcul salaire mandataire

Toutefois, il existe une différence majeure entre ces métiers. Étant donné que le mandataire immobilier ne dispose pas de la carte professionnelle (mais uniquement d’une attestation délivrée par l’agent immobilier auquel il est affilié), il n’a pas la capacité juridique de faire rédiger ou de signer des compromis de vente, ni de recevoir des fonds.   

Les avantages et les inconvénients des deux métiers

Le métier d’agent immobilier, tout comme celui de mandataire immobilier, affiche des avantages et des inconvénients que nous avons répertoriés dans ce tableau récapitulatif.

Métier

Avantages 

Inconvénients

Mandataire immobilier

  • Grande autonomie dans ses missions quotidiennes grâce à son statut d’indépendant ;
  • Possibilité de choisir lui-même ses clients ;
  • Peu d’obligations envers l’agence à laquelle il est rattaché ;
  • S’il fait partie d’un réseau de mandataires, l’expert peut profiter de la force du réseau (outils performants, partage des annonces sur des portails d’annonces connus, etc.) ;
  • Une rémunération maîtrisée : plus il travaille, plus il peut augmenter son chiffre d’affaires ;
  • Des commissions plus conséquentes (de 70 à 80 % des honoraires d’agence) contre 40 à 45 % pour l’agent immobilier.
  • Obligation de réaliser des démarches administratives parfois complexes au démarrage de l’activité ;
  • La complexité des statuts pour exercer (portage salarial, autoentrepreneur, etc.) ;
  • Un chiffre d’affaires limité selon le statut choisi ;
  • Nécessité d’avoir de solides connaissances pour gérer la comptabilité de l’entreprise.

Agent immobilier

  • Autonomie de travail s’il exerce à son compte ;
  • Réseau relationnel conséquent ;
  • Salaire fixe attractif ;
  • Possibilité d’exercer pour une agence immobilière déjà connue.
  • Nécessité de justifier de diplômes spécifiques ;
  • Commissions inférieures à celles du mandataire immobilier ;
  • Des obligations envers l’agence qui l’emploie s’il est salarié.

Quelle formation suivre pour devenir mandataire immobilier ?

Comme expliqué précédemment, aucune formation n’est obligatoire pour devenir mandataire immobilier. Toutefois, depuis 2014, la loi Alur impose au professionnel de suivre chaque année une formation de minimum 14 heures

Notez que, outre cette formation obligatoire, il existe des formations vous permettant de vous préparer efficacement à exercer vos fonctions. Ainsi, de nombreuses agences immobilières proposent des formations en interne. C’est également le cas des réseaux de mandataires immobiliers, qui accompagnent les indépendants à être à l’aise dans leurs fonctions par le biais de programmes d’intégration ou de formation avec des modèles à la carte.

 

Vous l’aurez compris, la différence entre l’agent immobilier et le mandataire immobilier est que le premier exerce un métier réglementé et doit disposer de la carte T. Le second, quant à lui, est un agent commercial indépendant qui agit pour le nom d’une agence immobilière ou d’un agent immobilier. Outre l’impossibilité pour le mandataire de recevoir des fonds et de rédiger des compromis de vente, ses missions quotidiennes sont très similaires à celles de l’agent immobilier.