Accueil » Tout savoir sur le métier de mandataire

Tout savoir sur le métier de mandataire

À quelques exceptions près, le métier de mandataire immobilier est très similaire à celui de l’agent immobilier. Le professionnel doit, en effet, accompagner des personnes à aller au bout de leur projet immobilier. Rédaction d’annonces immobilières, visites de logements, négociations entre les différentes parties prenantes font partie intégrante de son quotidien. Que réalise un mandataire immobilier plus précisément ? Quel est son salaire et comment exercer cette fonction ? Voici tout ce que vous devez savoir sur cette profession de plus en plus populaire en France.

Le rôle du mandataire immobilier

Le mandataire immobilier est un professionnel du secteur immobilier. Sa mission principale est de négocier et conclure des transactions immobilières. Aussi connu sous le nom d’agent commercial indépendantchaque jour, il vend des biens immobiliers en mettant en relation des acheteurs et des vendeurs ou des locataires et des bailleurs.

Bien sûr, il effectue également d’autres tâches annexes et peut rédiger des annonces immobilières, procéder à de la prospection afin de compléter son portefeuille immobilier ou encore gérer les différentes formalités administratives inhérentes à une vente. Au quotidien ses missions sont :

  • de prospecter de nouveaux mandats ;
  • de réaliser des propositions de logements à vendre aux acheteurs potentiels ;
  • d’effectuer ou d’organiser les visites ;
  • de conclure des transactions immobilières (biens individuels, en copropriété, etc.) ;
  • de participer aux négociations ;
  • de réaliser les formalités administratives relatives à la vente ;
  • d’apporter des conseils aux personnes qu’il accompagne et de les aider à chaque étape de la transaction immobilière.

Il est important de noter que les mandataires immobiliers travaillent de plus en plus fréquemment en réseau. Ainsi, les professionnels dits mandatés peuvent se joindre à une agence « mère » pour se former et profiter d’accompagnement tout au long de leur carrière. Ces groupements s’appellent des réseaux de mandataires et offrent la possibilité de gagner en notoriété et d’avoir accès à un fichier client plus conséquent.

Les avantages et les inconvénients d’exercer en tant que mandataire immobilier

Exercer le métier de mandataire immobilier indépendant présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Voici lesquels.

Les avantages du métier

Une grande liberté au quotidien 

En tant qu’indépendant, le mandataire immobilier jouit d’une grande liberté dans l’exercice de ses fonctions. Il n’a pas de patron, gère son emploi du temps comme il le souhaite et peut même travailler depuis son domicile. Certes, il travaille pour le compte d’un mandant, mais il n’existe aucun lien de subordination entre lui et l’agence immobilière qui l’accueille.

Une rémunération attractive

Le mandataire immobilier indépendant est le seul maître de sa rémunération. Plus il travaille, plus il signe de transactions immobilières et plus il peut profiter d’une rémunération attractive. En effet, la rémunération du mandataire est comprise entre 50 % et 80 % des commissions réalisées sur une vente immobilière.

Une profession au sein de laquelle l’humain est important

En tant que mandataire immobilier, vous accompagnez quotidiennement des familles, des célibataires ou même des retraités à trouver le bien de leur rêve. Il s’agit, pour beaucoup, du projet de toute une vie, et vous êtes l’acteur qui allez les aider à le concrétiser. Si vous aimez le relationnel, si vous êtes empathique et que vous avez de la patience, ce métier vous comblera sans aucun doute.

Un métier accessible au plus grand nombre 

Pour devenir mandataire immobilier, vous n’avez besoin d’aucun diplôme spécifique. Ce métier est accessible au plus grand nombre. Certes, avoir une certaine expérience dans le domaine de l’immobilier, des finances ou du commerce pourra vous aider au quotidien. Toutefois, cela n’est pas un critère déterminant, et vous pouvez simplement faire le choix de vous former par le biais de formations indépendantes, ou par celles offertes par votre mandant.

La force du réseau

Si vous faites le choix d’intégrer un réseau d’agences immobilières, vous profitez de la notoriété de la structure. Vous pouvez, dès lors, partager vos annonces sur les plus importants portails d’annonces immobilières ou travailler avec des outils performants, par exemple.  De la même manière, bon nombre de réseaux vous offrent la possibilité de suivre des formations initiales ou continues qui vous permettent de gagner en compétence et de booster votre carrière En l’occurrence, chez Welmo, nous avons développé la Welmo Academy qui offre la possibilité à nos mandataires immobiliers d’aller encore plus loin dans l’exercice de leur fonction.

Une carrière qui peut évoluer rapidement 

Après avoir fait vos preuves en tant que mandataire, certains réseaux (comme Welmo), vous offre la possibilité de devenir Coach Immobilier. Vous pouvez ainsi recruter et former votre propre équipe de mandataires. 

En devenant coach, vous augmentez votre chiffre d’affaires grâce aux performances de votre équipe, grâce au marketing de réseau (MLM) : jusqu’à 10% des honoraires des ventes effectuées par votre équipe.

Les inconvénients du métier

L’obligation d’être rattaché à un mandant 

Le mandataire immobilier a l’obligation d’être rattaché à une agence immobilière ou à un réseau d’agences pour exercer. Avant même de créer votre structure, vous devez signer un contrat d’agent commercial avec votre mandant. De ce fait, vous n’agissez jamais en votre nom. Vous n’aurez donc pas votre propre clientèle et ne pourrez pas être titulaire d’un fonds de commerce.  En intégrant une agence, il est possible que vous deviez vous conformer à sa politique commerciale. De la même manière, chaque mois, vous devez payer une commission à votre mandant pour les services qui vous sont offerts. 

L’absence de rémunération fixe et régulière 

S’il est vrai que le mandataire peut agir sur sa rémunération, cette dernière n’est jamais fixe. Contrairement aux salariés qui disposent chaque mois d’un bulletin de salaire et d’un revenu stable, en tant qu’indépendant, votre rémunération se limite aux transactions que vous signez.

Il existe donc certaines fluctuations selon les mois. Votre rémunération peut même être égale à zéro si vous ne signez aucune transaction immobilière.

 

La complexité des statuts

Pour exercer, vous devez choisir un statut : salarié en portage salarial, gérant de société, auto-entrepreneur, etc. Chacun de ses statuts présente ses propres avantages, inconvénients et limites. Il est important de les étudier en amont afin d’opter pour le statut qui correspond le mieux à votre situation personnelle et professionnelle.

Une concurrence de plus en plus rude dans certaines villes

Le métier de mandataire immobilier affiche des atouts indéniables, et de plus en plus de Français se tournent vers cette fonction. Cette attractivité représente également davantage de concurrence. Dans certaines villes, en effet, il faut être capable d’avoir le discours juste et de faire preuve de ténacité tant les mandataires se font nombreux.

Les avantages du métier de mandataire immobilier

Quels parcours suivre pour devenir mandataire immobilier ?

Comme expliqué précédemment le métier de mandataire est accessible sans diplôme spécifique. Vous pouvez, toutefois, faire le choix de vous former en ligne ou en présentiel. En effet, il est fortement recommandé de suivre à minima une formation commerciale, ou d’avoir déjà eu une expérience dans une entreprise en tant qu’agent immobilier. Avoir des connaissances en finance, en économie, en immobilier ou en négociation est également préférable.

Notez que certaines agences proposent leurs propres formations en interne. De la même manière, les groupes de réseaux offrent souvent des formations spécifiques au métier de mandataire immobilier. Une fois formé, vous n’avez alors plus qu’à créer votre micro-entreprise, et à rejoindre un réseau de mandataires ou une agence immobilière pour exercer vos fonctions. C’est le cas chez Welmo qui propose à tout nouveau mandataire de rejoindre la Welmo Academy afin de se former et d’être ensuite accompagné par un coach.

Outre la formation théorique, notez que pour exercer ce métier, il est primordial d’avoir un excellent relationnel. En effet, vous serez amené à accompagner quotidiennement des vendeurs et des acheteurs qui s’appuient grandement sur vous pour aller au bout de leur projet.

Mandataire immobilier et agent immobilier : deux métiers différents ?

Différences entre le métier de mandataire immobilier et d'agent

Sur la forme, le mandataire immobilier et l’agent immobilier exercent plus ou moins les mêmes métiers. Leurs fonctions sont, en effet, très proches, mais leur profession ne s’exerce pas dans les mêmes conditions.

Ainsi, l’agent immobilier est souvent salarié de l’agence immobilière qui l’emploie. Il collabore avec la structure qui assure la visibilité des biens qu’il est chargé de vendre. Le mandataire immobilier, en revanche, n’est pas salarié, mais indépendant. Il a, le plus souvent, le statut d’autoentrepreneur

Dès lors, le mandataire ne réalise jamais de transactions en son nom propre et travaille sous l’enseigne dont il est mandataire.

De la même manière, contrairement à l’agent immobilier, pour exercer son métier, il n’a pas besoin de diplôme spécifique.

 Il doit, par contre, être inscrit au registre spécial des agents commerciaux.

Le mandataire ne dispose pas non plus de la carte professionnelle des agents immobiliers (la carte T). Il peut néanmoins adhérer à un réseau d’agences afin d’utiliser celle de l’agence avec laquelle il collabore. Il ne peut donc pas rédiger de compromis de vente ni encaisser des fonds.

Enfin, agent immobilier et mandataire immobilier ne jouissent pas de la même rémunération. En effet, lorsqu’il réalise une transaction, le mandataire conserve une partie plus conséquente de la commission d’agence. Il doit, néanmoins, verser un forfait mensuel, aussi appelé redevance à l’agence partenaire en échange des services fournis.

La rémunération du mandataire

Le mandataire immobilier ne touche pas de salaire fixe. En effet, comme il est indépendant, ses revenus dépendent de ses ventes. Chaque réseau de mandataires reversent un pourcentage des commissions touchées sur chacune des ventes. La commission est généralement comprise entre 70 % et 99 % des honoraires d’agence.

Il doit, en revanche, payer une redevance mensuelle pour accéder aux outils et aux formations proposés par son mandant.

Conclusion

Profession attractive en tout point de vue, le métier de mandataire immobilier n’a pas fini de faire parler de lui ! Si, vous aussi, avez envie de tenter votre chance, prenez toutes les précautions nécessaires. 

Renseignez-vous bien sur le métier au préalable afin d’être certain qu’il vous corresponde, pensez à vous constituer une trésorerie de départ et choisissez votre réseau ou votre agence immobilière avec soin. Enfin, même si aucun diplôme n’est requis, ne négligez pas la formation. Sans un minimum de connaissances théoriques, réussir dans ce métier exigeant peut s’avérer compliqué.